L’Institut CGT d’Histoire Sociale du Gard vous propose à la lecture un écrit de Laurent Geynet né en 1909 à Montfrin et décédé en 1983 à Arles.

Ce camarade a été volontaire en Espagne républicaine de 1937 à1938 et par la suite il participa à la résistance en France.

Ce document unique que nous vous présentons dans sa forme manuscrite originale est un rare  témoignage de ces hommes qui par solidarité internationale et conviction idéologique ont choisi de se battre contre le fascisme mondial là où il se trouvait.

Laurent Geynet dans ces vingtaines de pages nous décrit la violence des combats, la souffrance et aussi le quotidien de ces hommes et femmes qui vivaient ces instants dramatiques avec la conviction de la justesse de leur cause.

Après la Retirada, la retraite, de 1939 Laurent Geynet et ses camarades de lutte s’engagent dans la résistance en France luttant contre le  même ennemi.

Le 24 aout 1944 il participe à la Bataille de la Madeleine près de Tornac dans le Gard. 32 guérilléros espagnols et 8 FTPF  stoppèrent une colonne allemande de 1000 hommes fortement armée.

Lors de la commémoration du 21 aout 2011 voilà comment Joachim Garcia, président de l’Amicale des Guérilleros Espagnols de Gard-Lozère définissait ces hommes :

 « Cette bataille, par la disproportion des forces en présence et par les pertes subies, un blessé léger pour les guérilleros, 7 morts 178 blessés et 700 prisonniers du côté allemand, constitue un des faits majeurs de la résistance gardoise. Où ces Guérilleros puisaient-ils leur courage ? Dans leurs idéaux véhiculés par la deuxième république espagnole, dans l'expérience et la souffrance de la guerre d'Espagne, dans les humiliations subies dans les camps de concentration du sud de la France et dans la haine du fascisme qu'il fallait combattre là où il se trouvait. Le 24 août 1944 les soldats du Reich passaient par la Madeleine, alors que l'Espagne subissait le joug du dictateur Franco »

« Faisons en sorte que notre histoire qui est aussi celle de tous serve d'exemple. Faisons en sorte que notre indignation face à l'injustice et l'intolérance rejoigne toutes les indignations. Restons unis, et restons fidèles aux idées développées dans la charte du Conseil national de la Résistance. ».

L’Institut CGT d’Histoire Sociale du Gard a pris l’initiative de vous proposer ce texte car nous sommes dans l’année 2016 qui honore le 80ème anniversaire de la création des Brigades Internationales et rares sont les témoignages de ces hommes et femmes qui par pudeur ont laissé peu de traces de leurs actions.

Dans le  même esprit d’hommage et de transmission de la mémoire nous vous suggérons de lire ou de relire l’ouvrage de notre camarade Elie Duguet « Avec les Brigades Internationales sur les routes d’Espagne »à nouveau disponible aux éditions Lacour.

Bonne lecture


LAURENT GEYNET

LIRE LE TEMOIGNAGE